Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

A pas de loup
--> Je ne me plierai pas au jeu

Ecrit le 02.07.08 à 00h55
Qu’est-ce qu’il joue bien. Saleté.
C’est maintenant qu’on se parle plus qu’il a décidé d’enfin enregistrer avec son groupe des morceaux au piano. Y’a de quoi me faire pâlir d’envie. Enflure.

Et maintenant je fais quoi, hein ? A pas pouvoir lui dire à quel point je l’admire. Ca, c’est parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu, du coup, je lui ai pardonné. Mais non, je ne me laisserai pas faire ! Y’a pas moyen que je cède à la tentation !

Il me manque….
Et merde.
Parfois, il y a quelques images amusantes qui me reviennent en tête. Je crois que je riais beaucoup avec lui. Je me rappelle de cette fois où il avait acheté une grande barquette d’abricots qu’il s’est enfilé tout seul. On montait les escalators, il arrivait au noyau. J’ai du m’exclamer :
- « Non, t’as pas fait ça quand même ? »

- « Hein ? » me dit-il le noyau à la main.
- « Ouf, rien. J’ai cru que tu avais jeté ton noyau le long du couloir de l’escalator, comme les enfants mal élevés ! »
- « Tu as cru que j’avais fait quoi ? Ca ? »
me lance-t-il en tendant son bras l’objet du délit en main, avant de le lâcher à l’endroit prétendu, d’un geste magistral.
C’était tellement débile, naze et absurde à la fois que je n’ai pu m’empêcher de lâcher un :
-« Toi, je t’aime ! Reste comme tu es. »
C’est le genre d’instants que je chéris. Parce qu’ils sont non-sens. Et c’est tellement bon de ne pas se prendre la tête, nous qui aurions tendance à trop réfléchir. Beaucoup trop.

Mais j’ai peur de ne pas penser.
Car quand je ne pense plus, il m’arrive des choses dangereuses. C’est comme si je n’avais pas le droit de me laisser aller. Qu’on me tapait sur les doigts dès que je faisais l’erreur d’en commettre une. Après tout, ça paraît logique. C’est une règle qu’il faut accepter.

Je ne rappellerai pas Eden. Je ne me plierai pas au jeu. Si c’est encore pour souffrir, je ne veux pas céder à mes envies.
Mais, si c’est lui qui…..je me connais.
Après tout, ce n’est pas grave.
« tant pis ce n’est pas grave » comme toujours.
Ce n’est pas grave parce que c’est comme ça. C’est plus voulu que subi. Alors, je ne me plaindrai pas, même s’il me manque. Même s’il ne revient plus.

Même si plus rien.


Ecrit par Dine, le Samedi 16 Août 2008, 20:02 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

passionnee-par-les-reves
passionnee-par-les-reves
16-08-08 à 20:45

Rien. Juste que j'ai envie de ocmmenter, mais ça reste là, dans les doigts. Et je ne sais pas. Cen'est pas grave, ce n'est pas rgave répété en boucle. C'est ça qui me.

Bref, bonne fin de journée.


 
MangakaDine
MangakaDine
17-08-08 à 00:25

Re:

Et moi qui ne te dis pas les choses.
Je trouve que tu écris de mieux en mieux. Tes textes de plus en plus.
Voilà.

Ce n'est pas grave. Même si ça reste dans les doigts.

 
passionnee-par-les-reves
passionnee-par-les-reves
17-08-08 à 00:28

Re:

Alors merci beaucoup. D'avoir dit.

Bonne nuit. Et tant mieux pour moi si ça n'est pas grave que ça reste dans les doigts cette fois.