Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Et un jour, je vous déroulerai l'histoire
--> Un sourire interminable

Ecrit le 24.05.12 à 19h35
Jamiroquai en fond sonore, un best off sans doute. Ca me rappelle mes pérégrinations Nîmoises autour des arènes, après le concert, deux inconnus (qui avaient préalablement essayé de gruger à ma porte et s’étaient finalement retrouvé incognito dans le carré VIP) pour acolytes, et prolonger la soirée renflouer les troupes dormir sur les pavés discuter biologie et spiritualité et faire un geste pour la planète à 5h du matin nettoyer les rues prendre le train à 7 direction les montagnes pour une autre histoire, c’était chouette. C’était bon enfant. Je ne serais pas contre re-signer pour ce genre d’ambiance. Une goutte d’insouciance, un zeste de positivisme. Aujourd’hui il fait été. Je suis dans cette ville que mes pieds ont foulée pour la première fois il y a moins d’un mois et je projette d’y emménager comme on lance au hasard sa pièce en pariant sur pile. C’est comme ça encore que je la préfère. La life.

Tout va très vite. Les gens autour de moi sont heureux. Mais ce n’est que le reflet de mes yeux. Le miroir de mon âme. Je me sens apaisée. J’avance beaucoup plus vite, alors que j’ai l’impression de moins courir et me fatiguer. Probablement parce que je ne cherche plus à poursuivre. Que le lièvre a cédé sa place de meneur, et que je marche devant. Voilà. C’était simple.

Il faudrait que je raconte en détails. Mais lorsque les informations s’empilent pendant que l’on vadrouille en extérieur, on se retrouve avec un tas de souvenirs à ranger sans savoir par où commencer et l’on se fait ensevelir par les anecdotes à retenir sans jamais les poser là, quelque part. Je capitule pour ce soir. Demain, peut-être? Faut-il prendre rendez-vous?

Je ne me sens pas excessivement amoureuse.
Je me sens juste bien. Un sourire interminable.
Ce n’est pas un rêve. Et pourtant, on peut réaliser tous nos désirs. On peut tout essayer. Comme il le dit si bien : « tout est possible, rien n’est obligé ». Voilà, un champ ouvert sur la simplicité d’exister et d’être le propre artisan de son bonheur. Avec lui, j’ai trouvé mon partenaire de virée, de voyage.
Et un jour, je vous déroulerai l’histoire.


Ecrit par Dine, le Mercredi 19 Décembre 2012, 01:27 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

eveildessens
eveildessens
19-12-12 à 20:01

Histoire

"Simplicité d'exister... être le propre artisan de son bonheur" : j'ai déjà vu/lu/Entendu cela quelque part :)

"Un jour, je vous déroulerai l'histoire". Je ressens un plaisir à la connaitre, non pas en terme de "voyeurisme" mais plutôt comme un Echange, un Partage...