Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

J'eus choisi d'aimer plutôt que d'être aimée
--> Car c'était plus facile

Ecrit le 27.06.12 à 04h45
C’est juste vraiment troublant, cette impression d’évoluer auprès de quelqu’un semblant né pour aimer toutes mes sales petites manies les unes après les autres, un peu plus à chaque fois. Comme s’il avait attendu toutes ces années de me rencontrer, et m’avait façonné seul dans son esprit à maintes reprises, qu’il avait pris soin de regrouper toutes ces choses atypiques qui caractérisent celle par-dessus-tout dont il aurait souhaité l’existence et qu’il avait fait moi, cette fille, avec tous mes traits, mes excentricités, mes défauts qui le font craquer comme si c’était plus un bonus qu’autre chose. Je choisis d’aimer plutôt que d’être aimée, je disais.

Ok. Et si maintenant, je choisissais d’être aimée. Si je me reposais un peu, quelques instants. Suis-je capable de saisir la valeur de son sentiment qui coule à travers chacun de mes pores. N’est-ce pas plus rare. Puisque désormais je sais qu’en amour, je ne suis pas avare, ne me suffit-il pas de trouver mon équivalent? J’eus choisi d’aimer, car c’était plus facile. Sans implication ni responsabilité. Sans poids d’un bonheur commun à porter à quatre bras. Et comprendre que l’on est à la hauteur. Et agir en conséquence.

Le bonheur n’est-il pas partout autour de nous.
C’est que la lâcheté nous pousse à l’ignorer, ou le fuir. Que nous n’osons pas le prendre. Que nous pensons qu’il est ailleurs. Ou plus grand, plus étincelant, plus vert encore que l’herbe du voisin. Que nous n’osons pas le prendre, oui. Avoir la foi de le porter en soi. Tout contre nous. De le chérir. Pour ce qu’il est. Parce que courir en aveugle après le bonheur sans penser l’avoir encore trouvé n’est qu’une forme comme une autre d‘espoir. Et que tant qu’on ne le possède pas, on ne peut l’avoir perdu. Alors qu’il suffit d’un rien pour le ressentir. Un peu comme une brise toujours présente, qui nous traverse à sa guise. Ce n’est pas quelque chose que l’on récupère pour soi, comme un trésor précieux. Ou qui appartient à quelqu’un en particulier. C’est juste là. Sans raison particulière à se donner.

Accueillons-le.


Ecrit par Dine, le Mercredi 30 Janvier 2013, 22:22 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

eveildessens
eveildessens
31-01-13 à 14:38

bonheur

C'est très agréable de lire ton bonheur intérieur, tes mots sont justes !

 
MangakaDine
MangakaDine
06-02-13 à 00:41

Re: bonheur

Merci pour tes encouragements. L'as-tu trouvé toi, le bonheur?

C'est un très bon ami (Rom) qui me rectifie souvent lorsque j'évoque mes idées sur la vie et sa méthode de fonctionnement par des phrases au présent et à l'affirmative, il me dit "ceci est ta conception des choses, ta vérité, alors n'oublie pas de le préciser, n'oublie pas de dire "selon moi" ou "je trouve que" lorsque tu t'adresses à un autre". Il ne le dit pas exactement comme ça hein, et à chaque fois je pense, quand même, il comprend où je veux en venir, pourquoi me coupe-t-il la parole pour ce genre de détails?
Mais quand je te lis, je comprends. Car même si je cerne le sens de tes propos et tes intentions positives, il arrive que dans son expression cela en vienne à m'agacer. Par exemple "tes mots sont justes", je pense directement : pour qui, par rapport à quoi, qu'en sais-tu? Alors qu'en premier, je devrais penser "merci", peut-être. Car c'est un compliment. Mais un jugement également. Bienveillant, certes. Il n'en reste pas moins un jugement.

On a sûrement dû parler ensemble déjà de l'effet miroir que l'on a sur chacun. Alors je te remercie. Grâce à toi je vois de manière plus nette les parties de moi qui peuvent gêner les autres.

:)

 
eveildessens
eveildessens
06-02-13 à 16:05

Re: bonheur

Heureusement qu'on est dans l'Affirmative lorsqu'on s'exprime, nos propos n'en sont que plus sincères et convaincus, ils nous appartiennent. Pourquoi ajouter "je trouve ou selon moi", c'est implicite puisqu'ils sont écrits par Nous...

Je trouve interessant ton ressenti, effectivement Nous avons le choix dans notre manière de le Recevoir, être agacé(e) ou sourire agréablement, tout est lié à Notre Histoire, à ce que cela Eveille ou Réveille en Nous...

Je suis simplement Moi dans Mes Ecrits, je ne cherche pas à me mettre à la place de la personne qui les reçoit, sinon je ne serais plus tout à fait Moi... Le plus important n'est pas d'évoluer par rapport à l'effet miroir (les parties de Moi qui peuvent gêner les autres), nous ne sommes pas responsables du ressenti des autres... Quand "tu vois de manière plus nette les parties de Moi qui peuvent gêner les autres", que vas tu faire ensuite ? Evoluer, Rester Toi...

Belle transition vers le bonheur ! C'est d'abord une définition personnelle, qu'est il pour Nous ? Pour Moi, c'est une simple émotion et de ce fait il vient et repart et se crée à nouveau, et ainsi de suite. C'est un simple émerveillement, apprécier l'instant, tout ce qui Eveille les Sens. Je crois qu'il est nécessaire d'être dans le Détachement, comme si chaque jour qui passe est un bonus... Alors je connais mon bonheur passé et celui d'aujourd'hui, je ne connais pas encore mon bonheur futur...

"Tes mots sont justes!". Je suis dans l'instantané, l'émotion. Je lis ton article et je t'écris si une émotion particulière m'a enveloppé. Dans cet article, il y a un apaisement chez toi, tu es dans la découverte de l'équilibre harmonieux, donner et recevoir, c'est le bonheur que j'ai lu et "tes mots sont justes" pour décrire ce que tu ressens... Je n'aime pas développer mon émotion, les mots sont lâchés et apparemment un peu de mystère les accompagne... C'est mieux non !? Ainsi tu les laisses entrer agréablement si la confiance t'habite, tu as le choix entre laisser l'artiste s'exprimer ou la scientifique qui veut analyser...

Je ne suis que Moi, détaché des Autres, sur Mon propre chemin, mais là je laisse ma trace sur Ton blog (qui t'Appartient même s'il est ouvert au public!), je ne souhaite donc pas trop t'Agacer, il n'y aurait plus d'Echange ou de Partage agréable...


 
MangakaDine
MangakaDine
06-02-13 à 16:41

Re: bonheur

C'est une question d'humilité je pense, ou tout du moins de respect vis à vis de l'interlocuteur (mais je peux me tromper, en moi ce n'en est qu'encore qu'au stade de réflexion), faire ce petit geste verbal là empêche d’asséner ses vérités aux autres.Ou en tout cas peuvent-ils le percevoir comme ça. Si les interlocuteurs font l'effort de replacer les mots et idées du locuteur dans son contexte personnel, le locuteur peut également faire l'effort en retour de le préciser lui-même.
Nous avons également le choix lorsque nous nous exprimons d'y mettre davantage d'égard, encore. C'est une question d'amour. Toujours.

Quand je vois de manière plus nette les parties de moi qui peuvent gêner les autres, je les comprends. Je comprends ces parties là, et je comprends les autres. Je me rapproche d'eux, de leur point de vue que je partage et cela me motive pour changer, ce n'est alors plus un reproche, mais quelque chose qui tombe sous le sens. Tu vois, quand on me disait cela, je me sentais blessée et incomprise. Ce qui me faisait mal, c'est qu'on ne voie pas ou ne tienne pas compte de mes bonnes intentions et de mon envie de bien faire. Mais aujourd'hui, grâce à "l'effet miroir" je réalise que ce n'est pas cela, et qu'elles sont bien visibles (les bonnes intentions). Alors ce n'est plus très grave. C'est même assez facile et en ma capacité de pouvoir faire au mieux et au "plus juste".

Ne t'inquiète pas pour l'agacement. Ce n'est pas ce qui prédomine en moi dans tes propos. :)

 
eveildessens
eveildessens
06-02-13 à 17:08

Re: bonheur

Je comprends "le petit geste verbal" ou "l'égard", "la question d'amour" moins... sans doute parce que je ne suis que de Passage, Détaché, Indépendant...

Oui elles sont bien Visibles Tes Bonnes Intentions (Affirmatif !! mais je ne peux pas te l'expliquer, ce n'est pas une histoire de mots mais d'émotion, de résonance...). Avant, "ce qui te faisait mal" ou "tu te sentais blessée ou incomprise", peut être que tu avais besoin d'Amour, d'Etre Aimée et ce miroir un peu désagréable te renvoyait le contraire et t'amenait à une forme de solitude intérieure... Tu as sans doute une image de toi beaucoup plus Heureuse Aujourd'hui, Epanouissante (lien avec les Voeux...)...

 


 
eveildessens
eveildessens
06-02-13 à 18:45

Re: bonheur

j'aimerais que tu approfondisses "la question d'amour", si tu veux bien...

 
eveildessens
eveildessens
07-02-13 à 10:51

Re: bonheur

Peut être voulais tu parler d'empathie en évoquant "la question d'amour" ?