Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Réminiscences post-acnéiques
--> Won't you just let me, let me be

Ecrit le 29.12.09 à 20h50
Je suis en train d’écouter du Britney Spears.
Ouais je sais pas ce qui m’a pris. Le troisième album, avec I’m a slave for you, Overprotected, etc… et je suis en train d’aimer.  Certains petits retournements d’harmonies, de mélodies, les riffs, les breaks rythmiques, ou des passages à plusieurs voix, j’y vois des rouages sonores et tubesques qui ne se font plus aujourd’hui, en quelques sortes ça m’émeut. J’aimerais bien retourner à cette époque. Je crois que la pop et les boys band en fait c’est vraiment mon truc. J’aurais dû m’en rendre compte à 14 ans, bordel ! J’ai pas l’air fine à être à donf sur des musiques et des modes du millénaire précédent moi maintenant. En plus j’pourrai pas réaliser mes rêves de fan frustrée, à moins de trouver une machine à remonter le temps.
Tant pis. Après tout, je suis quand même allée au concert des Hanson quand j’étais en terminale, alors… RIEN N’EST IMPOSSIBLE !

J’ai des rêves à la con.

Je devrais avoir honte, peut-être. Mais si je devais culpabiliser, c’est de ne pas écrire ce présent en devenir. Mes journées, très peu maussades. Mon amour, tous les jours à fond la caisse. Tous les jours inséparables. J’ai des sursauts d’envie de tout raconter. Mais c’est quand il est là. L’erreur. C’est de ne pas arriver à décrocher. Au moins quelques secondes, le temps de se délier les doigts sur le clavier. Pas bien. Bouh c’est mal. Je devrais pas larver autant avec lui, je le sais, je le sais, mais j’ai aucune volonté. La culpabilité entre là.
J’avais ce voyage en Italie à décrypter du début à la fin et je n’en ai rien fait, ça fait des mois maintenant, c’était un moment inoubliable, inoubliable jusqu’à un certain point….
…aujourd’hui ?
Il me reste quoi des sensations. Ce Noël ça tournait en ma mémoire. Les repas en famille. Le soir du 24, toujours ces mêmes contextes, gestes et traditions. Les gens prostrés devant leurs cadeaux, vite, à ouvrir, limite avant même de se dire bonjour et servir le champagne oui monsieur. La table avec la nappe qui aspire les tâches de vin, le repas commandé chez un traiteur, le même depuis 22 ans : la salade de magrets fumés, gésiers de canard et foie gras, suivi de la dinde aux marrons, puis des treize desserts qu’on doit forcément s’ingurgiter tous les ans en suivant bien la liste trouvée sur Google. Les buches beurrées, glacées, et les cousines de trente balais qui se chamaillent le père Noël en plastique. C’est chaque année les mêmes réactions.
Je me rappelle il y a encore trois ou quatre ans de ça, il existait le lendemain midi du réveillon, dans ma famille paternelle. C’était ma tante qui régalait et on y allait bien plus pour la bouffe que pour les cadeaux. A table c’était un repas habituel, sauf qu’il était gargantuesque. Des plats partout et à foisons, ça regorgeait, et même pas besoin de se battre pour finir les assiettes du milieu, elles étaient automatiquement resservies, ça parlait, ça hurlait, ça brassait de chaque côté, on se piquait les verres s’il n’y en avait pas pour tout le monde et après le bordel du plat principal, mon père allait faire la sieste et qui l’aime le suive. Avec mes cousins on parlait ordi et jeux vidéos, avec mes vieux on jouait au tarot et vers les quatre heures de l’après midi quand mon père se réveillait on pensait à se donner ce qu’on s’était offerts mutuellement. Après on mangeait le gâteau, parfois c’était la galette des rois en avance, et puis on faisait la revanche de la partie de carte, ça pouvait durer jusqu’au dîner alors on restait manger la soupe de pâtes blanches, le phô (prononcer « fa » avec un accent chelou). On ressortait de là on se nourrissait plus de trois jours, on était aphone et crampé du sourire.
Ces lendemains là n’existent plus. Ma tante est au paradis des tantes et personne n’a eu le courage de prendre la relève depuis qu’elle est partie. Et puis, plus personne ne sait cuisiner comme elle. Alors, pour tous ces moments là que j’ai pu chérir et qui aujourd’hui me manquent cruellement, je me rends chaque 24 décembre de l’an au soir dans mon autre famille un peu plus riche et un peu plus coincée en pensant à ces instants où ces réveillons-ci n’existeront plus avant qu’ils commencent à eux aussi me manquer je les protège comme s’ils étaient importants c’est juste une anticipation à mes futurs regrets. Je préfère inverser. Profiter aujourd’hui et me plaindre après.
Comme ça, lorsque le jour viendra où j’aurai saisi ce qui est réellement important, je n’aurais jusque là peut-être rien manqué. Et peut-être même manqué de rien.








Après tout, j'assume.

Ecrit par Dine, le Mercredi 14 Avril 2010, 15:54 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

C-C
C-C
14-04-10 à 17:21

Moi a l'epoque ou j'etais ado, on etait les New Kids on the Block...J'ai a peine honte de le dire :-)

 
C-C
C-C
14-04-10 à 17:21

Re:

On ecoutait...pardon j'ai mal tape ! :-)

 
MangakaDine
MangakaDine
22-04-10 à 15:35

Re:


New kids on the block - step by step
envoyé par Maxtv80.

Hou, à l'ancienne! N'empèche, le clip déchire! On dirait qu'ils sortent tous de la série Parker Lewis....m'enfin, c'est quand même assez mythique comme groupe.

 
aphone
aphone
15-04-10 à 19:16

J'ai rêvé de toi cette nuit. Parce que j'ai lu ton article hier soir. Tu étais dans un appartement avec Blues, vous étiez tout mignon, y'avait juste des instruments de musique et un lit, une petite fenêtre, et au fur et à mesure, l'appartement s'agrandissait, il y avait de plus en plus de pièces ... Comme si votre couple s'agrandissait, l'appartement devenait lumineux, il y avait un balcon sur la mer ... C'était chouette chez vous =)

 
LiliLou
LiliLou
21-04-10 à 18:06

Aaaaah come j'aime larver !
Mais personne pour larver avec moi ces temps ci snif
J'aime pas trop noel, j'trouve ça long, j'dois pas être tres famille va savoir,
Et j'écoutais pas de musique à l'époque, j'étais mise à l'écart, y'a des tas de trucs qui me viennent que maintenant, des musiques, des saveurs, des films, tout ça.

Bises ma belle =)
A bientôt n'oublie pas, tiens moi au courant.

 
MangakaDine
MangakaDine
22-04-10 à 17:54

Re:

Si tu veux larver dépèche toi de venir à la maison qu'on puisse faignasser ensemble!
Moi non plus les trucs de famille ça me gave. Mais bon, au fur et à mesure, je me rends compte que ce sont des moments précieux avec des gens importants pour mon coeur, malgré tout.
A l'époque j'écoutais de la zik de mi marginale mi rebelle mais pas trop non plus. Tous les trucs de pop et de boys band je trouvais ça d'un niais et d'une tiedeur inadmissible qui aujourd'hui m'extasie de tout mon être. Pour les saveurs et les films, je comprends un peu aussi. Boah, j'ai quand même regardé Buffy contre les vampires comme tout le monde. :D

Tiens moi toi au courant!

 
MangakaDine
MangakaDine
22-04-10 à 17:38

Re: Aphone

Il est beau ton rêve. Waw. Trop classe! Il avait l'air serein.
Au fait, j'la kiffe ton histoire avec ton prof! Tu me diras, c'est un peu le fantasme de base d'une étudiante je crois. Y'en avait un jeune sur qui je craquais, me suis rendue compte qu'il logeait dans la même rue que moi à l'époque (alors que la fac était pas dans la même ville), le choc! Et un autre moins jeune mais cérébralement totalement fascinant avec qui j'avais réussi à sympathiser, jusqu'à ce qu'on s'inscrive à un cours de danse contemporaine ensemble! (il était chtarbé)
Que des souvenirs marrants!
Faudra que je replonge dans les archives de ce joueb pour retrouver les anecdotes.

En tout cas, prions pour qu'il te réponde à la fin!

Biz biz